Xiaomi Mi3 Tegra 4 : Test Complet

Sommaire

Partie 01 : Introduction

Bienvenue dans le tout premier test en Français du Xiaomi Mi3 dans sa version Tegra 4. Il s’agit, sans nul doute, du smartphone chinois le plus attendu de l’année et personne ne peut s’opposer au Retour du Roi.
Avec le Mi3, Xiaomi entre finalement dans l’arène des 5 pouces FHD, mais surtout comble la dernière faiblesse de la marque chinoise : le design. Alors, le Xiaomi Mi3 serait-il le smartphone parfait ?

Principales Specs :
– 2G:GSM 850/900/1800/1900MHz
– 3G:TD-SCDMA 1880-1920/2010-2025MHz
– Ecran 5 pouces FHD 1920×1080 utilisant une vitre Gorilla Glass et la technologie OGS (One Glass Solution) avec support des doigts mouillés ou de gants. Densité de pixels de 441 ppi
– Tegra 4 Quad Core Cortex A15 cadencé à 1.8 GHz
– GPU 72 “cœurs”
– 144 x 73.6 x 8.1 mm (5.67 x 2.90 x 0.32 in) et pèse 145 g (5.11 oz)
– Appareil Photo Numérique Sony 13 MP avec une ouverture F2.2, un angle de champ de 28 mm et un flash double LED
– 2 Go de RAM LPDDR3
– 16 or 64 Go eMMC 4.5 de stockage
– MIUI V5 basée sur Android 4.2.1
– GPS + GLONASS, AGPS
– NFC
– WIFi Display, WiFi Direct, 5GHz WiFi
– Bluetooth 4.0 et HID (pour les périphériques tel que manette, souris, etc…)
– Design Metal Unibody
– Carte de SIM Standard

Principaux défauts :
– Batterie non remplaçable car coque arrière fixée
– La coque en métal adore les traces de doigts
– Pas de port MicroSD
– Non Dual SIM



Partie 02 : Design et Ergonomie

Ce qui est frappant tout au long de mon utilisation, c’est la qualité des finitions de l’appareil. Le design est magnifique en métal adoptant une robe unibody en plusieurs coloris (seul le noir est disponible pour le moment). La prise en mains est grandement facilité grâce à un poids plume, 145 g identique à celui du Mi2S malgré un smartphone bien plus grand mais aussi à des bords arrondis.

Avec une révolution au niveau du design, Xiaomi comble vraiment la seule grande faiblesse des anciennes séries Mi-One et Mi2.

Du point de vue l’ergonomie, il ne faut pas se mentir, 5 pouces, c’est grand. Surtout que le Mi3 ne fait pas parti des plus petits 5 pouces tels que le Galaxy S4 ou le LG G2 mais au niveau de la construction et des finitions, c’est le meilleur. Meilleur que le HTC One parce que plus fin, uniquement 8.1 mm, meilleur que Sony et ses Xperia bien trop anguleux pour être confortable, meilleur que Samsung et son GS4 parce qu’il n’a pas son appareil photo qui dépasse la coque arrière et meilleur que LG parce qu’il est en métal.  A noter aussi la présence de petites arêtes autour de l’écran délimitant très bien la zone à la fin des bords arrondis. Ca n’a l’air de rien mais ça améliorer grandement l’utilisation, évitant aux doigts de glisser sur la partie tactile.

Le téléphone étant relativement grand, il faut utiliser 2 mains quasi constamment. C’est le principal point noir qui vient obligatoirement avec l’augmentation de la taille d’écran.

Autrement, peu de changement au niveau de l’utilisation :
– les boutons de volume et power sont situés sur la tranche droite
– sur le bas, le post MicroUSB avec support MHL et la présence du haut-parleur précédemment situé à l’arrière sur le Mi2S
– sur le haut, le port 3.5 mm Jack ainsi que le port de carte SIM standard
– sur l’avant, il y a les capteurs de lumière et de proximité et l’appareil photo frontal de 2 MP
– à l’arrière, l’appareil de 13 MP avec un double flash LED

Partie 03 : Ecran 5 pouces FHD

Le Xiaomi Mi3 se mêle enfin à la bataille des 5 pouces FHD et de forte belle manière. L’écran est fourni par LG et fait parti des tous meilleurs IPS actuels utilisant la technologie Gorilla Glass pour se protéger des rayures.

La réactivité est amélioré via la fabrication en OGS (One Glass Solution) et supporte maintenant l’utilisation avec doigts mouillés ou des gants.

Lorsqu’on est en extérieur avec la lumière du soleil en plein dans l’écran, il va falloir utiliser la luminosité au maximum.

Partie 04 : ROM MIUI V5

Le Xiaomi Mi3 utilise la dernière ROM MIUI V5 basée sur Android Jelly Bean 4.2.1. Après avoir utilisé mon Mi2S pendant les 6 derniers mois, je peux dire que c’est strictement la même ROM. MIUI est un fork d’Android qui apporte ses propres ajouts quelque soit la version d’Android sur laquelle elle est basée.

Si le Mi2S est basé sur Android 4.1.1, je ne peux vraiment pas dire ce qu’Android 4.2.1 apporte. Bien sûr, le Mi3 en lui-même propose un meilleur SoC et un écran plus grand mais en dehors des spécifiés hardware, le software est en tout point identique.  Le niveau de fluidité atteint est excellent et contrairement à certaines surcouches telles que TouchWizz, MIUI ne souffre d’aucun ralentissement à aucun moment.

Quelque soit le point de vue, MIUI offre une meilleure expérience utilisateur que la version stock Android. Vous sentez le changement immédiatement dès l’écran de déverrouillage où plusieurs options sont disponibles. Vous pouvez ainsi accéder à l’APN, vos SMS, à la partie téléphone ou simplement déverrouiller.

Le Multitâches de MIUI est parmi les tous meilleurs du genre. Si le multitâches n’affiche pas de miniatures de l’état des applications comme la version stock d’Android ou plus récemment iOS7, il propose des actions très avancées.

La première d’entre elles permet de protéger des applications afin de ne pas les fermer par inadvertance en faisant un glissé vers le bas. On alloue ainsi une petite quantité de RAM à l’application voulue.

Pour fermer toutes les applications d’un coup, appuyez sur le bouton central qui affiche la quantité de RAM utilisée. Autrement, faites juste un glissé vers le haut pour fermer une application.

Si vous voulez allez plus loin dans vos choix de réglages, allez dans le menu de paramètres où vous pouvez à peu près tout configurer sur la partie droite. L’écran de paramètres présente un aspect simple de base pour un utilisateur occasionnel, au contraire, en faisant un glissé vers la droite, vous accédez à une partie bien plus avancée.
Vous pouvez, par exemple, choisir différents niveaux de volume sonore suivant qu’il s’agisse d’un média (film, musique), d’un appel ou d’une sonnerie.

Tout cela aurait été bien beau sans la possibilité de changer en profondeur le “look” de votre smartphone. Il y a plusieurs Mi Stores inclus dans MIUI : le Mi App Store que nous ne couvrirons pas, le Mi Wallpapers Store et le Mi Themes Store.

On ressent le côté pratique et facile partout. Si vous voulez changer vos fonds d’écran, un pour l’écran de déverrouillage et un autre pour vos bureaux, rien de plus facile. Allez dans l’option “Wallpapers” et choisissez un de chaque. Si les images ne vous plaisent pas, rendez vous dans le magasin en ligne gratuit. Avant de pouvoir accéder à un des magasins en ligne, vous devrez créer un compte gratuit chez Xiaomi via votre Mi3 ou sur le site officiel.

Beaucoup de ROMs proposent déjà de changer facilement ses fonds d’écran même si cela ne se fait pas aussi facilement. Mais MIUI va bien plus loin que ça et propose de changer radicalement l’apparence de votre terminal. A l’image du magasin de fonds d’écran, il existe aussi un magasin de thèmes. Attention, tous ne sont pas gratuits mais un très grand nombre l’est.
La réelle plus-value n’est pas encore là, mais réside dans la faculté à changer uniquement certaines parties de votre thème si vous le désirez. Si vous n’aimez uniquement l’écran de déverrouillage d’un thème mais que vous préférez les notifications de base et que vous aimeriez les icônes d’un troisième thème, cela est possible et très facilement réalisable.

Très vite, beaucoup de surcouches et d’applications ont vu le jour pour vous faciliter la vie en permettant d’activer d’une simple touche le WiFi, le GPS ou le bluetooth. MIUI sublime ce qui existe et l’a fait bien avant beaucoup d’autres. La barre de notifications se divisent en deux. Si vous glissez vers la droite, vous accédez à la myriade de boutons d’action rapides. Comme à l’accoutumée, si cela ne vous plaisent pas, vous pouvez en changez facilement.

La customisation est l’un des points forts de MIUI.

Enfin, et ce n’est pas tout, l’une des particularités de MIUI est l’absence de tiroir à applications. Tout vient directement sur vos bureaux et la dernière application se placera à l’extrême droite sur le dernier bureau. Vous pouvez, toutefois, rajouter d’autres bureaux à volonté sans remplir ceux précédemment utilisés. Dans la gestion des bureaux, vous pouvez aussi redéfinir l’organisation de ces derniers mais aussi choisir un autre bureau par défaut que celui utilisé.

Partie 05 : Navigation Internet

Tout le monde vous dira que le passage vers un 4″ à un 5″ FHD change énormément l’expérience utilisateur surtout parce que c’est vrai. Pour ceux qui préfèrent le navigateur web de base,  il est bien présent et il est rapide et fluide. Avec la puce Tegra 4, vous ne sentirez aucun ralentissement tel que le zoom. Xiaomi a aussi permis de rajouter des raccourcis de vos sites favoris directement sur le bureau.

Cependant, bien que très réactif, ce n’est pas mon navigateur web favori. La gestion des onglets au-de-là de 4 devient un peu plus pénible puisqu’il faut scroller de gauche à droite pour voir vos onglets. Par ailleurs, la lecture de tous les sites n’est pas parfaite, par exemple notre blog où il faut constamment scroller pour lire le site autrement le texte est trop petit. La difficulté vient surtout de la non capacité du navigateur à adapter le texte dans une seule fenêtre.

Pour ces nombreuses raisons, je préfère utiliser Chrome. Bien que  supposé plus lent et plus lourd, cela ne se ressent pas du tout grâce au Tegra 4. Même si Chrome serait un peu plus lent, je le répète, cela ne se ressent pas, l’expérience utilisateur n’a rien à voir avec le navigateur par défaut.

Les onglets sont mieux gérés, on peut tout voir sur une seule page au lieu de 4 seulement. Deuxièmement, on peut synchroniser toutes ses sessions de Chrome qu’elles soient ouvertes sur votre PC, tablette ou un autre smartphone. Pour finir, Chrome n’a pas de problème de rendu de page et permet d’adapter le texte à la taille de votre écran.

Partie 06 : Appareil Photo

L’application Photo vient avec beaucoup d’options. Comme dans le menu des paramètres, il y a une version simplifiée ou une version avancée à activer pour avoir accès aux différentes options tel que la résolution de l’image, le contrôle de l’exposition, la balance des couleurs, les ISO, etc…

A noter que les photos prises en mode HDR sont plus rapides à prendre qu’avec le Mi2S, cependant, ça n’est pas encore de l’instantanée.

Toutes les photos ont été prises en mode Auto. Nous avons fait un petit comparatif de photos prises avec le Mi2S.

En extérieur : Le Mi3 capture des photos plus proches des couleurs naturelles alors que le Mi2S sature un peu plus les couleurs.

Mi3 photos : la 2e photo est prise en mode HDR

Mi2S photos : la 2e photo est prise en mode HDR

Mi3 photos : la 2e photo est prise en mode HDR. Il y a ici clairement un meilleur rendu des couleurs du Mi3 par rapport à la réalité.

Mi2S photos : la 2e photo est prise en mode HDR.

Les clichés suivants sont le résultat d’une fonctionnalité sur Picasa qui fusionne les clichés faites au niveau du même scène.

Mi3.

Mi2S.

Photos en intérieur : Le Mi3 ici prouve toute son avancée et améliore grandement les performances en basse luminosité.

Mi3 : Pas de Flash, HDR, Flash.

Mi2S : Pas deFlash, HDR, Flash

Dans le noir complet : Le Flash du Mi3 est plus puissant mais aussi plus performant en brûlant moins les couleurs.

Mi3 en premier, Mi2S en second.

Les derniers clichés montrent un panorama des deux appareils mais il faudra que je recommence car ils ne prennent pas du tout la même largeur de scène.

Album photos complet du Mi3 : Mi3 Album

Album photos complet du Mi2S : Mi2S Album

Partie 07 : Benchmarks

Avant de parler des benchmarks, vous devriez lire notre dernier article à propos des scores de ces derniers si ça n’est pas encore fait.

Récemment, Anandtech a découvert que tous les constructeurs s’adonnent à l’optimisation des résultats lorsqu’un benchmark est détecté. Par contre, le site n’a pas eu la chance de tester les appareils chinois, donc nous le faisons. Nous étions surtout très curieux de découvrir les résultats du Mi3 plus qu’autre chose.

Verdict ? Xiaomi triche effectivement avec les benchmarks aussi et rejoint le pack déjà nombreux constitués par les Samsung, LG et autres HTC. Nous avons réalisé le test sur Antutu X et Antutu. Antutu X est une version non détectable par les appareils et lors de ce test, on constate une différence 6 000 points. Soit une augmentation purement artificielle de 20% du score de base.

Quoiqu’il en soit, voici les résultats des détaillées sous Antutu, vous pouvez aussi les comparer avec ceux trouvés sous Antutu X.

Il est presque impossible de conclure quoique ce soit sur ces résultats. Les Benchmarks ont été créées pour classer les appareils entre eux, avec de la triche partout, on ne voit absolument plus clair là-dedans. Nous ne connaissons surtout pas l’ampleur de la triche. 5, 10, 20 % ?

Cela est bien dommageable car Antutu est un des benchmarks les plus complets, ce qui l’a rendu très populaire mais aussi très ciblé. Malheureusement, trop peu de monde utilise Antutu X.

3DMark offre aussi un test CPU/GPU assez poussé. Toutefois, ce benchmark a aussi été ciblé, il est donc difficile de connaître la véracité des chiffres derrière. Le résultat obtenu est assez élevé et se situe plus haut que la moyenne trouvée dans les autres appareils haut de gamme.

Passons maintenant à la partie GPU avec GFXBench qui est le benchmark de référence où aucune triche n’a été constaté grâce à l’éditeur Kishonti qui a pu s’accorder avec les acteurs du marché. Comme nous avons pu nous en douter, le Tegra 4 avec ses 72 cœurs est très performant. Ce SoC a été disponible la majeure partie de l’année et n’a pas pu trouver preneur certainement à cause de son prix mais aussi de sa consommation trop élevée à l’époque. Entre temps, Qualcomm ou IT avec sa suite Power VR ont eu tout le temps de rattraper voire dépasser nVidia dans le domaine graphique.

Sur T-Rex HD, le benchmark GPU le plus gourmand, le Mi3 a une moyenne de 21 fps contre 23 sur le Google Nexus 5, 25 sur l’iPhone 5S et 26 pour le Note 3. On imagine un score supérieur qui prendrait la première place avec le Mi3 dans sa version Snapdragon S800 qui vient avec un GPU boosté par rapport aux autres puces S800.

Continuons un peu avec la partie GPU. Cette fois-ci c’est Epic Citadel qui est à l’honneur. Nous avons uniquement testé dans le mode Ultra High Quality car les deux autres modes sont “maxed out”. Cela signifie qu’ils ne sont pas assez puissants pour tester les derniers appareils sortis qui atteignent tous les 60 fps maximum.
Le Mi3 atteint un score de 36 fps que l’on comparera avec le Mi2S dans notre prochain Test.

Le dernier benchmark est assez vieux et il faut vraiment réaliser des tests avec d’autres appareils. Quadrant a une base de données trop ancienne et le plus haut de gamme présent dans celle-ci est le HTC One X vieux de 2 ans.

Partie 08 : GPS

Le fix GPS se fait assez vite. Après un redémarrage, il m’a fallu environ 15 secondes pour obtenir un fix sur plusieurs GPS. J’ai aussi utilisé mon Mi3 pour faire mes derniers voyages entre Paris et Zurich. Si Google Maps n’est pas parfait et peut prêter à confusion sur certaines directions, globalement, le GPS fait son travail avec une précision sur 20 – 40 m en situation de conduite.

Partie 09 : Clavier

Le clavier de 5 pouces offre un confort sans précédent. J’ai téléchargé le clavier officiel de Google bien qu’il ne soit pas mon favori. Par contre, contrairement à un écran 4.3 pouces, il faut 2 mains pour taper. Par ailleurs, je déconseillerai d’écrire en mode paysage.

Pour la petite anecdote, j’utilise SwiftKey mon utilisation quotidienne.

Partie 10 : Téléphonie et Autonomie

Les micros qui ont pour fonction de réduire le bruit ambiant marchent très bien. Pas de bruit parasite entendu par notre interlocuteur, pareillement de mon côté. Le tout sonnait assez naturel.

L’autonomie m’a assez surpris puisque le smartphone me tient environ 2 jours assez facilement. Malgré la réputation du Tegra 4 assez gourmand, la finesse du Mi3 de seulement 8.1 mm mais aussi de l’écran de 5 pouces, Xiaomi a pu caser une batterie assez large, la plus grande sur un smartphone 5 pouces.

Les gros utilisateurs devraient pouvoir tenir la journée aisément. Toutefois ces propos sont à tempérer puisqu’on a uniquement pu utiliser la 2G quand on sait que la 3G peut consommer quelque peu.

Partie 11 : Conclusion

Le Xiaomi Mi3 est extrêmement fluide grâce au Tegra 4 mais aussi à la ROM MIUI V5. C’est un réel plaisir de l’utiliser grâce au ressenti premium de haute qualité donné par la construction en métal et au design unibody du Mi3. L’apparence de l’appareil a été le dernier point faible de Xiaomi qui a été comblé par le Mi3.

Sans nul doute, il s’agit d’Android à son meilleur. Superbe construction, super hardware mais aussi super software avec des options simples ou avancées s’adressant à un très large public. Si MIUI a été 10 millions d’utilisateurs avant la mi 2013, ce n’est pas un hasard. Si 5 pouces n’est pas trop grand pour vous, le Mi3 est bien le nouveau Roi de la scène.

Si la puissance du Mi3 est une évidence, il est intéressant de voir comment le smartphone le plus rapide du monde se comporte face à la concurrence. C’est pour cela que nous sommes en train de préparer plusieurs Versus à venir dont le premier opposera le Mi3 au Mi2S.

Le Mi3 améliore déjà sa copie par rapport au Mi2S, une plus grosse batterie, un écran FHD, un appareil photo amélioré surtout en basse luminosité et un design magnifique. Xiaomi Mi3, what else ?

Si vous avez aimé notre travail, suivez-nous sur nos réseaux sociaux, notre blog ou notre chaîne Youtube et bien sûr rendez-nous visite sur notre site PhonAsia.com.

Advertisements

About kilianlee
Je suis un grand enthousiaste de la tech chinoise. En spécialiste du hardware, je me suis très vite équipé de la gamme des smartphones Xiaomi et Meizu pour le meilleur rapport Performance/Qualité/Prix.

9 Responses to Xiaomi Mi3 Tegra 4 : Test Complet

  1. Pingback: Le Xiaomi Mi3 en version WCDMA Snapdragon S800 sortira le Mois Prochain | PhonAsia

  2. mayce says:

    Excellent test , je savais pas qu’il était en métal , gros plus !

  3. Pingback: Test Comparaison : Xiaomi Mi3 vs Xiaomi Mi2S | PhonAsia

  4. Pingback: Guide d’Achat de Noël 2013 : Quel Smartphone acheter ? | PhonAsia

  5. Pingback: WCDMA Xiaomi Mi3 S800 : Les Pré-commandes commencent Maintenant ! | PhonAsia

  6. kendra says:

    Bonjour je voulais savoir si le tegra 4 est compatible 3g en france ou faut il Le prendre en s800 Pour cela ?

    • kilianlee says:

      Bonjour, seule la version S800 est compatible 3G France sur les 2 bandes 900 et 2100 MHz. Le Tegra 4 ne fonctionnera que sur la 3G chinoise, autrement ce sera la 2G.

  7. atmadja says:

    Superbe test très complet 😀 Merci 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: